Les problèmes de surpoids en France

Publié par Bénédicte le 27 septembre 2023
malbouffe, obésité et surpoids en France 2704 vues

Surpoids… Obésité… Voilà des termes qui effraient ! L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) nous alerte : le nombre de cas d’obésité dans le monde a triplé depuis 1975. L’obésité massive, notamment, est en forte progression. Que se cache-t-il derrière cette triste réalité ? En France, une Ligue contre l’obésité a vu le jour en 2014, pour changer la vision sur cette problématique et pour améliorer sa prise en charge. Alors que 1 Français sur 2 est obèse ou en surpoids, connaissons-nous les facteurs favorisant le surpoids ? Existe-t-il des solutions pour renverser la tendance ? Petit état des lieux sur les problèmes de surpoids en France.

Surpoids et obésité : quand est-on dans le rouge ?

Définitions 

Le surpoids ou l’obésité correspondent à une trop forte accumulation de graisses dans le corps, pouvant nuire à la santé. Ils sont liés à une alimentation trop calorique et au manque d’activité physique. Lorsque les calories ingurgitées sont supérieures aux calories dépensées, vous courez un risque de surpoids.

Comment mesurer le surpoids et l'obésité ?

Pour mesurer la corpulence d’une personne, on utilise l’Indice de Masse Corporelle (IMC). Pour l’obtenir, on divise le poids en kilo par le carré de la taille en mètre.

Selon votre IMC, vous pouvez alors déterminer si vous êtes en surpoids ou non : 

  • IMC < 18,5 : vous êtes en insuffisance pondérale ;

  • 18 < IMC < 25 : votre corpulence est dite “normale” ;

  • 25 < IMC < 30 : vous êtes en surpoids ;

  • IMC > 30 : vous êtes en situation d’obésité ;

  • IMC > 40 : vous entrez en obésité massive.

Etat des lieux : le surpoids et l’obésité chez les Français

Les chiffres de l’obésité en France

La Ligue contre l’Obésité, créée en 2014, met en place des enquêtes régulières, pour établir un état des lieux de l'obésité et du surpoids en France.

La dernière étude, en date de 2020, a permis de dresser un bilan : 17 % des Français adultes sont obèses, contre 15 % en 2012 et 10.1 % en 2002. Ces chiffres, en nette augmentation, ont de quoi nous alarmer… En France, 8,6 millions de personnes sont concernées par des problèmes d'obésité. En revanche, le surpoids semble en recul, bien qu’il touche encore 30.3 % des Français en 2020.

Les chiffres ont parlé : presque 1 Français sur 2 est donc en situation de surpoids ou d’obésité.

Tous égaux devant l’obésité ?

Toutes les populations ne sont pas concernées à la même échelle par les problématiques de surpoids et d’obésité. Ainsi, on constate que l’obésité touche davantage les femmes (17.4 %), que les hommes (16.7 %). À l’inverse, le surpoids concerne plus les hommes (36.9 %), que les femmes (23.9 %).

Au niveau géographique, il existe également des disparités. L’obésité est plus forte dans le nord de la France (22.1 % dans les Hauts-de-France, 20.2 % dans le Grand Est, 19.8 % en Normandie) que dans le sud (15.2 % en PACA et 15.5 % en Occitanie).

D’après l’enquête de la Ligue contre l'obésité, il apparaît que les problèmes de surpoids sont liés au milieu social. L’obésité est ainsi 2 fois plus élevée chez les ouvriers et les employés que chez les cadres.

Enfin, c’est chez les jeunes qu’elle progresse le plus. Elle touche 9.2 % des 18 - 24 ans en 2020, contre 5 % seulement en 2012. Depuis 1997, l’obésité chez les 18 - 24 ans a été multipliée par 4, et par 3 chez les 25 - 34 ans. Un phénomène de société qui tendrait donc à s’amplifier…

Les causes du surpoids et de l’obésité

Les causes du surpoids et de l'obésité en France

Lorsqu’il existe un déséquilibre entre les calories consommées et celles dépensées, le surpoids fait son entrée. Il est donc lié tant à l’alimentation qu’au niveau d’activité physique.

De mauvaises habitudes alimentaires

L’obésité survient en cas de trop forts apports caloriques (alimentation trop grasse, niveau de sucre trop élevé, consommation de soda ou de boissons sucrées, consommation régulière d’alcool…).

Selon une enquête Ipsos de 2012, les Français ont pris de bien mauvaises habitudes alimentaires :

  • 49 % des Français avouent grignoter entre les repas au moins 1 fois par semaine, 27 % plusieurs fois par semaine et 8 % tous les jours.

  • 46 % des Français consomment de l’alcool 1 fois par semaine, 16 % plusieurs fois par semaine et 7 % tous les jours.

Les jeunes et les hommes sont particulièrement concernés. Ils sautent des repas, sont souvent adeptes des fast-food et des plats tout prêts et se dirigent ainsi tout droit vers les problèmes de surpoids.

Un manque d’activité physique

L’obésité est, semble-t-il, devenue un véritable problème de société. Elle est très liée à nos modes de vie, faisant la part belle à la sédentarité.

Comme on peut s'en douter, l’augmentation des métiers de bureau et les modes de déplacement motorisés ne favorisent pas l’activité physique régulière. Les jeunes sont désormais plus attirés par les écrans en tout genre (jeux vidéo, TV, smartphones, réseaux sociaux…) que par les terrains de sport… Et cela s’en ressent sur leur poids.

Les autres causes du surpoids et de l’obésité

Au-delà de ces facteurs sociétaux, il existe également d’autres causes possibles aux problèmes d’obésité :

  • La génétique peut parfois jouer un rôle dans l'obésité. Un enfant ayant des parents obèses a plus de risque de développer à son tour des problèmes d’obésité.

  • Certaines maladies ou la prise de certains médicaments peuvent engendrer des problèmes de surpoids.

  • Certaines périodes de la vie sont plus propices à l’apparition de kilos supplémentaires : au moment de la ménopause par exemple.

  • Le manque de sommeil peut conduire au surpoids.

Danger : les conséquences du surpoids et de l’obésité

Attention, ces problèmes d’obésité ne sont pas seulement des kilos superflus. Ils peuvent engendrer de graves problèmes de santé et avoir des conséquences sur le bien-être physique et psychologique.

L’obésité peut malheureusement favoriser le développement de maladies chroniques comme :

  • les reflux gastro-oesophagiens ;

  • les maladies cardiovasculaires ;

  • l’artérite des membres inférieurs ;

  • le diabète de type 2 ;

  • les varices et les problèmes de phlébites ;

  • l’hypertension artérielle ;

  • certains cancers (du sein, de l’œsophage, du pancréas, du rein, de la prostate, du colon, …) ;

  • les troubles musculo-squelettiques, comme l’arthrose et les problèmes articulaires ;

  • l’apnée du sommeil et les problèmes de ronflement ;

Conséquence à ne pas sous-estimer non plus : les problèmes d’estime de soi et les mauvaises relations avec autrui, pourtant indispensables à notre épanouissement personnel.

Une prise de conscience nécessaire

Comprendre le surpoids et connaître l'IMC

Face à cette percée de l’obésité en France, il est indispensable de réagir. En prendre conscience est déjà une première étape.

Ne pas sous-estimer ses problèmes de surpoids

Savez-vous que “Seule une personne obèse sur 4 se décrit comme telle.” (Enquête Ipsos 2012) ? Les personnes en surpoids ont tendance à sous-estimer cette problématique. Ainsi, 58 % des personnes en surpoids, seulement, déclarent surveiller leur poids et faire attention. 42 % n’y prêtent pas attention.

20 % des personnes en surpoids sont persuadées d’avoir un poids normal, entrant ainsi dans une forme de déni.

Suivre les recommandations de l’OMS

L’OMS a pris les choses en main, grâce à la mise en place d’un plan d’action “Une population plus active pour un monde en meilleure santé”, aidant ainsi les pays à promouvoir l’activité physique auprès de leurs populations.

Face à cela, on ne peut que recommander de suivre les recommandations de l’OMS :

  • 60 minutes d’activité physique par jour pour les enfants ;

  • 150 minutes d’activité physique par semaine pour les adultes ;

  • Eviter la consommation de lipides totaux et de sucres ;

  • Consommer davantage de fruits et de légumes.

Notons que 31 % des Français pensent faire un régime dans les mois à venir, mais qu’un quart d’entre eux pensent que cela ne fonctionnera pas… Il y a donc encore un long chemin à effectuer, en guidant les Français vers un mode de vie global plus sain et vers un rééquilibrage alimentaire nécessaire.

Et les enfants dans tout cela ?

Selon l’OMS en 2019, 38 millions d’enfants de moins de 5 ans dans le monde étaient en surpoids ou obèses. En 2016, plus de 340 millions d’enfants et d’adolescents âgés de 5 à 19 ans étaient en situation de surpoids ou d’obésité. Des chiffres qui ont de quoi nous inquiéter.

Des apports caloriques trop importants, un manque d’activité physique, le développement de jeux sédentaires (jeux vidéo, TV, …) mènent de nombreux enfants sur la voie du surpoids…. Et les divers confinements, poussant la sédentarité à l’extrême, n’ont pas aidé…

Les problèmes de surpoids et d’obésité ont pourtant des conséquences néfastes sur la santé des enfants :

  • difficultés à respirer ;

  • hypertension ;

  • problèmes psychologiques ;

  • risque plus élevé de fractures.

Pour inverser la tendance, il semble nécessaire d’éduquer les plus jeunes à une hygiène de vie plus saine.

Alerte rouge donc : l’obésité est en forte progression dans le monde et en France. Paradoxalement, il existe même certains pays, où obésité et malnutrition cohabitent. Face à ces problématiques sociétales, une prise de conscience rapide est nécessaire, afin de guider les générations futures vers une hygiène de vie, bien meilleure pour leur santé.

Choisissez Slimpal®
SOUTIEN NATUREL POUR LA PERTE DE POIDS

Commander